industrie-ovine-fete-sacrificelle
Table des matières

L’égorgement sacrificiel est une fête pour l’industrie ovine

L’égorgement sacrificiel de ʿÎd al-Adhâ est aussi une fête pour l’industrie ovine française.

En effet, l’industriel ovin, qui pleurniche toute l’année devant les caméras de télévision et dans la presse pour bobos des villes, va pouvoir écouler son « stock » de « bêtes de rente » lors de la fête religieuse du 11 août 2019.

C’est qu’il en verse des larmes, le pseudo éleveur, lorsqu’un loup a -peut-être- croqué un mouton dans un troupeau non protégé. Mais lorsque ses bêtes, « qu’il aime comme ses enfants », sont égorgées sans étourdissement, ce sont des larmes de joie qui coulent sur les joues de notre businessman agricole !

Car si certains, comme Bernard T., flirtent avec le racisme anti-arabe (voir ici), ils partent tous du principe que l’argent n’a ni odeur, ni ethnie, ni patrie

Ce sont ces mêmes racailles qui attaquent les représentants de la Nation mais font religieusement leur déclaration sur Telepac pour toucher les p’tits sous de l’Europe (donc du con-tribuable français).

Comme pour la Pâque chrétienne ou la viande kasher, les animaux payent par le prix du sang les fantasmes religieux des Hommes !

Les 3 religions abrahamiques sont une plaie pour l’Animal et un avilissement pour la Femme. Les monothéismes ne sont que destruction du Vivant.

Il est temps de libérer les Animaux de la folie obscurantiste de certains Hommes !
Il est temps de réguler l’industrie ovine !

association Le Klan du Loup

Commentaires sur l’article « L’égorgement sacrificiel est une fête pour l’industrie ovine »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *