brebis-mouton-mort

Mais où sont les « défenseurs » de l’élevage ?

Lundi 29 juin 2015 en soirée à Bazoches-sur-Hoëne (61560), le troupeau de brebis d’Angélique Lamy a été victime d’une attaque de chiens errants. Elle retrouve 5 cadavres éventrés et égorgés, à différents endroits du champ. Aussitôt, la gendarmerie de Mortagne ainsi que des vétérinaires se rendent sur place. Le lendemain, le vétérinaire sera obligé d’euthanasier deux animaux.
Une énorme perte financière pour cette jeune éleveuse passionnée. « Si une personne a vu des chiens en divagation à Bazoches, merci de prendre contact avec moi ou avec la gendarmerie (02 33 85 88 60). Amis propriétaires de chiens, pensez à bien surveiller vos animaux afin qu’un tel drame ne se reproduise pas », insiste l’éleveuse.

Source : Ouest France

brebis-mouton-mort
Photographie d’illustration

Bizarrement, aucune action de la FNSEA, FDSEA, FNO, et des groupuscules comme la FARce.

Mme Lamy et ses brebis peuvent bien crever, ce n’est pas leur problème !

Tout ce qui compte pour le lobby anti loup, c’est le buzz médiatique et les subventions déguisées qu’il peut toucher des soi-disant attaques de Canis lupus italicus.

La pauvre Mme Lamy a le malheur de vivre dans un lieu où il n’y a pas de loup. Elle n’intéresse donc pas les haineux de la biodiversité.

association Le Klan du Loup

Commentaires sur l’article « Mais où sont les « défenseurs » de l’élevage ? »

2 réponses

  1. cette personne devrait percevoir les mêmes indemnitées que les autres eleveurs.
    pour les autres cas ne serais-ce pas des chiens errant aussi?
    ou des loups a deux pattes?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *