loup-biodiversite-prefecture-vosges

La préfecture des Vosges déclare la guerre à la biodiversité

Le préfet des Vosges a pris un arrêté autorisant jusqu’au 30 juin 2016, le recours à des tirs de défense (tirs à tuer) en vue de la protection des troupeaux sur des parcelles exploitées par M. DUVAL sur le territoire des communes de Soncourt et de Vicherey (88170).

Pour satisfaire certains éleveurs en mal d’éradication du Loup, la préfecture des Vosges décide donc de sacrifier la biodiversité sur le lit de la démagogie.

Nous attendons les preuves scientifiques des attaques de loup sur les troupeaux monsieur Duval.

Quelles sont les mesures prises par celui-ci ?
Quel est le montant des indemnisations perçues par Duval ?

La démagogie et la lâcheté du gouvernement français commencent à coûter cher à la Nature et aux contribuables !

Sur le sujet des tirs de défense (tir à tuer), entre autres, FERUS, la FNE et le WWF France sont « aux abonnés absents » ; nous savons tou-te-s pourquoi…

Notre association a toujours été claire sur ce sujet : Le Klan du Loup est 100% Loup et 0 tirs à tuer !

association Le Klan du Loup

Commentaires sur l’article « La préfecture des Vosges déclare la guerre à la biodiversité »

2 réponses

  1. Même dans ce genre de région on devrait prendre l’habitude des chiens de protection. Quand je regarde les clôtures installées sur ces champs immenses non surveill »s le vol à l’étalage m’étonne pas. Chaque commerce à ses risques. Le loup sait où se servir
    car les troupeaux restent pratiquement à l’année au même endroit. En plus , on parle de l’affaire Duval car il a de l’influence politique!

  2. Je désespère. Quand arriverons-nous à faire cesser cette barbarie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *