Photographie d'un loup courant, en France.
Table des matières

Un faux ami du Loup

Le 17 mai 2023, une association, prétendant œuvrer pour la conservation de l’ours, du loup et du lynx en France, a lancé une bien étrange cagnotte.
Son but : « protéger les troupeaux« … pour protéger le loup (sic).

L’industrie animale, un véritable ennemis du Loup

A part peut-être pour un extraterrestre ou un bobo urbain, toutes les personnes qui s’intéressent au sujet Loup savent que l’industrie animale, qu’elle soit ovine, caprine ou bovine, voue une haine farouche à Canis lupus italicus et ce dans un but bien précis : l’argent.
En effet, là où il y a des loups, il y a des sous (plus de 28 millions d’euros en 2020).
D’ailleurs, de source même de cette association, l’industrie bovine du Jura a flairé le bon filon et a demandé à bénéficier du programme associatif visant à ce que, et nous citons : « les éleveurs ne doivent plus se sentir seuls« . C’est quasiment, mot pour mot, le slogan des syndicats corporatistes agricoles.
Le plus pitoyable étant que les professionnels de l’industrie animale se moquent ouvertement (il suffit de lire leurs commentaires sur les réseaux sociaux) du programme de « protection des troupeaux » mis en place par cette association.

Copie d'écran du site de FERUS montrant que des éleveurs bovins du Jura ont profité de Pastoraloup.
Copie d’écran site internet ferus

L’un des faux amis du Loup en France

La collaboration entre cette association et l’industrie animale a un coût et c’est l’association elle-même qui donne le chiffre : 10000 euros tout rond.
Il faut savoir que l’agriculture française en général et l’industrie animale en particulier bénéficient de la PAC (plusieurs milliards d’euros en 2021, source ministère de l’agriculture).
A cela viennent s’ajouter les subventions indemnisations liées au Loup (voir ci-dessus) plus les produits de la vente des « bêtes de rente ». Car oui, au cas où le même extraterrestre ou un bobo urbain lirait cet article, l’industrie animale ne produit pas des « bêtes de rente » pour les câliner le soir en regardant Hanouna à la télévision mais pour les envoyer dans des abattoirs où elles finiront égorgées.

Copie d'écran du site de FERUS appelant aux dons pour un montant de 10000 euros.
Copie d’écran site internet ferus

Malheureusement, quelques « grosses » associations, souvent subventionnées, ne sont pas les amies du Loup. Nous l’avons vu au moment de l’élaboration des premiers Plans Loup.
Le Klan du Loup avait été bien seul dans sa dénonciation de cette « boîte de Pandore » qui contenait le massacre du Loup en France.
Ces mêmes associations nous avaient qualifié « d’extrémistes du Loup« , qualificatif que nous ne récusons pas.
L’avenir nous a, malheureusement, donné raison…

Oui, Le Klan du Loup est fier d’être une association extrémiste dans la défense du Vivant.
Et oui, Le Klan du Loup est fier d’être une association qui ne collabore pas avec l’industrie animale.

Vous voulez/pouvez faire un don qui serve réellement la cause du Loup ?
Vous pouvez le faire en cliquant ici, pour que Vive le Loup !

association Le Klan du Loup

Commentaires sur l’article « Un faux ami du Loup »

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *